Les Africains noirs en Europe à la Renaissance, T.F Earle et K.J.P. Lowe

Ce livre d'une originalité insigne ouvre le champ presque entièrement négligé de la présence africaine noire en Europe de l'Ouest pendant la Renaissance. Couvrant l'histoire, la littérature, l'histoire de l'art et l'anthropologie, il examine tout un éventail d'expériences et de représentations des Africains à travers l'Europe au cours de la Renaissance, passant des divers types d'esclavage aux musiciens et danseurs noirs, des vrais et emblématiques Africains à la cour aux points de vues de l'Eglise Catholique, et des écrivains d'ascendance africaine à " la criminalité " des Noirs. Le but principal de la collection est de montrer la variété et la complexité de la vie des Africains dans l'Europe des quinzième et seizième siècles, et comment elle a été affectée par des préjugés solidement ancrés concernant le continent africain et ses habitants, renforcés par les idées et l'environnement de la Renaissance. D'une importance considérable pour l'histoire européenne et américaine, ce livre allie données empiriques et approches théoriques, et aborde des questions telles que les stéréotypes, le changement (contraint) de l'identité des Africains et la représentation culturelle dans l'art et la littérature.

Sous la direction de T.F. Earle et K.J.P. Lowe
Traduit de l'anglais (Cambridge University Press) par Régine Mfoumou et Maurice Akingeneye

Vues (2530)